Ancres, chaîne, accessoires pour mouillages...

Le mouillage idéal peut être caractérisé de la manière suivante :

Estuaire, baie, anse ou rade fermée sur plus de 180°, coupant la houle et la mer et située sous le vent dominant (de secteur ouest en Manche et Atlantique, donc une baie ouverte vers l'est), profondeur suffisamment importante à marée basse compte tenu du tirant d'eau du bateau, présence de hauteurs sur la côte permettant de réduire la force du vent (quelques mètres suffisent), profil général de la côte amortissant la houle (côte basse en bord de mer plutôt que falaise),

dimension permettant un évitage suffisamment important compte tenu des caractéristiques du bateau (taille, type d'appendice, fardage…), nature des fonds facilitant l'accrochage et la tenue de l'ancre (fond vaseux ou sableux plutôt que rocheux), éviter les herbiers afin de protéger la flore et la faune, des amers remarquables, voire un alignement de présentation, permettant une approche aisée, parant les dangers éventuels et facilitant une localisation précise du lieu de mouillage,

Côte peu éloignée du lieu du mouillage fournissant un accès aisé à l'intérieur des terres si l'équipage souhaite débarquer.